“Dieu aime enfermer le grand dans le petit :
l’univers dans l’atome, l’arbre dans la graine,
l’homme dans l’embryon, le papillon dans la chenille,
l’éternité dans l’instant, l’amour dans un cœur,
lui-même en nous, qu’il a voulu créer à son image et à sa ressemblance.”

“Votre confirmation a lieu je jour où nous célébrons l’Ascension de Notre Seigneur. […] Ce don est fait à vous-mêmes, comme à des amis privilégiés du Seigneur Jésus. Nous prions le Seigneur pour que vous restiez toujours de vrais amis du Christ.”

Disciples du Christ, nous sommes appelés à aimer comme Jésus aime et c’est tellement exigeant que cela nous paraît impossible. Sainte Thérèse de Lisieux l’avouait elle-même.

Dimanche 18 avril 2021, Saint-Louis-des-Français Frères et Sœurs, L’épisode des disciples d’Emmaüs, que nous relate…

Dans ses apparitions à Sœur Faustine, il y a quatre-vingt-dix ans, Jésus lui demande : « Peins un tableau selon l’image que tu vois, avec l’inscription : Jésus, j’ai confiance en Toi. Je désire qu’on honore cette image, d’abord dans votre chapelle, puis, dans le monde entier ».

Dimanche 4 avril 2021, Saint-Louis-des-Français Frères et Sœurs, La Résurrection du Christ est l’évènement fondateur…

Que cette Semaine Sainte soit pour chacun de nous un chemin de conversion, pour que nous puissions confesser avec le centurion figé au pied de la Croix « Vraiment cet homme était le Fils de Dieu ».

Nous sommes à mi-chemin de notre montée vers Pâques. Nous nous réjouissons de pouvoir bientôt célébrer la Résurrection du Christ. Ce dimanche est appelé dimanche de « laetare », qui signifie se réjouir, pour cette raison.

L’évènement du Mont Thabor ne sera qu’une étape sur le chemin du Calvaire, il éclaire déjà la nuit du Golgotha avant de nous annoncer la prodigieuse victoire de Pâques qui présuppose la mort du Christ.

Chaque année, l’imposition des cendres marque le commencement du Carême – ces quarante jours qui vont nous préparer à célébrer le mystère central de notre Foi

Pour marcher avec le Christ tout le long de ce Carême, rien de tel qu’un…

Nous sommes le jour du sabbat et le Christ donne à la belle-mère de Simon qui était malade, une nouvelle vie, d’une nouvelle qualité, une vie dans laquelle Dieu manifeste qu’il est proche

Toute l’existence d’Anne et de Siméon s’était consumée dans l’espérance de la nouveauté radicale que le Messie apporterait au monde.

Jésus enseigne, Jésus libère, N’ayez pas peur. Délivre-nous de nos maladies physiques et spirituelles, protège-nous contre tout ce qui est mal, contre toutes sortes d’épidémies.

L’évangile de ce dimanche nous parle de la question fondamentale d’être disciple du Christ. Appel, Réponse, Recherche, Témoignage.

A travers son propre baptême, le Christ habité par la plénitude de l’Esprit Saint vient faire de nous les fils bien-aimés de Dieu.

Avec pédagogie, le père Bonino nous aide à faire le passage entre la Sagesse, dans l’Ancien Testament, et Jésus.

Si le Christ nous conduit à aimer Marie sa Mère comme Il l’a aimée, le cœur de la Vierge Marie mène immédiatement au cœur de Jésus-Sauveur et nous Le fait aimer.

* * * Frères et Sœurs, C’est au 17ème siècle que la dévotion à la…

* * * Frères et Sœurs, La liturgie du temps de l’Avent nous a préparés…

* * * En célébrant ce quatrième dimanche de l’Avent, nous sommes de plus en…

– Frères, Signe que nous attendons le Christ : Jésus est physiquement absent de l’évangile, aujourd’hui…

Frères et Sœurs,L’Evangile de Saint Marc est celui en compagnie duquel nous allons vivre une…

Isaïe de Michel Ange « Ah ! si tu déchirais les cieux, si tu descendais ! ». Ce cri…

La fête du Christ Roi, devenue avec la réforme liturgique de 1969, fête du Christ…

Mgr Joël Mercier, secrétaire de la Congrégation pour le Clergé, a conféré le sacrement de…

Le 11 novembre est un jour de mémoire pour les défunts de toutes les guerres…

Dimanche dernier, nous avons célébré la fête de la Toussaint, et ainsi l’Église commence le…

Homélie de la messe du 2 novembre à Saint-Louis-des-Français, donnée par Mgr Laurent Breguet.
“Nos défunts nous accompagnent de leur prière et de leur soutien. Ils sont invisibles mais pas absents, ils restent proches de nous.”

Mgr Daniele Libanori a présidé la messe de la solennité de tous les saints à la paroisse française de Rome, Saint-Louis-des-Français.
“Aujourd’hui notre défi est d’apprendre à reconnaître, dans la participation à la passion et à la mort du Seigneur, que c’est dans notre labeur quotidien qu’est présente la voie étroite qui porte à la sublime connaissance de l’amour, dans lequel le cœur trouve finalement le trésor dont la possession est la raison même de la vie.”

1. Les textes de la liturgie nous invite à reprendre conscience, re-réaliser que Jésus est notre sauveur. Le psalmiste dit “Il m’a dégagé, donné du large; il m’a délivré, car il m’aime” (Ps 18,20).