Le 29 août 2021, Rome, Ab Paul.

Copyright des photos : Pieux établissements de France à Rome et à Lorette. Ab Paul pour la dernière.

Lorsque l’on visite une église, nous serions surpris de savoir que, outre la présence réelle de notre Seigneur Jésus Christ, outre notre présence et celle des autres visiteurs, la foule invisible des saints et des anges est bien là. A vrai dire ils n’ont pas de lieu, étant dans l’éternité de Dieu. Mais si vous êtes attentifs à la présence plus ou moins discrète des tableaux, des statues ou des stucs donnant à voir de petits angelots, des archanges ainsi que des saints, vous vous souviendrez qu’ils sont à vos côtés.

En parlant de saints, Saint-Louis-des-Français possède de magnifiques et bustes reliquaires des apôtres et de quelques saints. Ils trônent habituellement sur le maître-autel de l’église, de part et d’autre du tabernacle. La foule des saints – canonisés ou non – entoure le roi du ciel et de la terre, le Christ.

Nous trouvons les bustes-reliquaires de saint Denys l’Aréopagite, de saint Joseph de Léonessa, de saint Philippe Néri et de saint Rémi. Les statues-reliquaires de saint André, saint Pierre, saint Paul et saint Jacques le Majeur les surplombent.

Après une analyse minutieuse des reliquaires, le docteur Leonardo Severini et sa collaboratrice, docteur Maria Rosaria Caira, ont procédé à leur restauration. Le chantier était dirigé par les architectes Laurent Delfour et Agnès Chodzko. Un peu plus de deux mois de travail entre le 25 juin et le 4 septembre 2021 ont permis d’une part, d’assainir, de restaurer et de consolider la structure des reliquaires, effectuant notamment des traitements contre les insectes xylophages et réparant les fractures tels des chirurgiens, et d’autre part de redonner un éclat esthétique par un dépoussiérage complet, un travail pictural précis et un traitement de la feuille d’argent.

Ces statues et ces bustes sont du XVIIIème siècle, en bois de peuplier (en toute probabilité), recouverts de feuilles d’argent appliquées à la gouache. Les parties dorées de certains reliquaires sont réalisées grâce à un vernis spécial posée sur de la feuille d’argent brunie. Cette technique s’appelle la dorure à mecca (meccatura a oro en italien).

Reportage en images!

La période de restauration a été l’occasion de contempler le chœur de l’église, allégé de ses reliquaires, ce qui n’est pas non plus sans charme.

Le choeur sans les bustes et les statues, lors d’un mariage le 29 août 2021.

© 2020 Saint Louis des Français | Made by Communauté Saint-Louis-des-Français