*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

31 janvier 2021 – 4ème Dimanche du temps ordinaire, année B, saint Marc

Voilà un enseignement nouveau,  donné  avec autorité!

Jésus, accompagné de ses disciples, donne un enseignement dans la synagogue de Capharnaum le jour du Sabbat. Pourquoi  dans la synagogue? La synagogue est selon les coutumes religieux le lieu où les Juifs  lisent, écoutent, commentent la Parole de Dieu  chaque sabbat qui était  pour eux un jour sacré comme  pour nous le dimanche (jour de la Résurrection du Christ). Comme tous les Juifs Jésus fréquentait régulièrement la synagogue  et l’utilise pour délivrer ses messages. Rappelons-nous cette intervention célèbre de Jésus dans la synagogue  au début de son ministère en Lc4,18 en rapport avec l’annonce du prophète Isaïe : L’Esprit du Seigneur est sur moi parce qu’il m’a consacré par l’onction, il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs la délivrance, aux prisonniers la libération…  Mais quel est le contenu de l’enseignement de Jésus dans la synagogue ? Personne ne sait. Et pourtant l’évangéliste Marc, à travers la réaction des auditeurs, nous laisse comprendre  qu’il livrait un vibrant et profond message qui touchait les cœurs et qu’on l’écoutait attentivement. En d’autres termes, les gens étaient suspendus aux lèvres de Jésus et ils ont très bien accueilli le message parce que nous lisons dans le texte évangélique :« On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité et non pas comme les scribes».

 La méthode d’enseignement utilisée par Jésus apporte une innovation, une révolution même dans le monde religieux de l’époque  qui est bien perçue par les gens : Voici un enseignement nouveau, donné avec autorité.

Mes frères et sœurs, Jésus  est en même temps le Messager celui qui apporte le message, le Messie attendu ; le Message il est lui-même la parole de Dieu qui s’est fait Chair; il est le Tout-dit de Dieu, sa personne, sa présence  au milieu des Juifs  demeure un message parce qu’il est venu montrer Dieu à l’homme. Il  est, selon le Deutéronome, le Prophète  qui se tient au milieu de nous que nous devons écouter et   Dieu dit : si quelqu’un  n’écoute pas les paroles que ce prophète prononcera  en mon nom  je lui en demanderai compte .

 Et Jésus lui-même a dit :« Celui qui écoute ma parole et qui la garde est comparable à un homme avisé qui a bâti sa maison sur le roc (une fondation solide) ; Saint Jacques exhorte les chrétiens de sa communauté en disant :« ne vous contentez pas d’écouter la parole de Dieu il faut surtout la pratiquer». Heureux ceux et celles qui méditent la parole de Dieu jour et nuit, di le psalmiste. Jésus demeure parmi nous et nous fais signe en ce moment : Voici que je me tiens à la porte de votre cœur et  je frappe, celui qui entend ma voix et qui m’ouvre je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi (Ap.3, 20). Jésus vient à nous aujourd’hui dans sa parole et dans la communion eucharistique.  D’où l’importance  de participer de manière  consciente, active, pleine  aux différentes célébrations eucharistiques pour nous nourrir vraiment de la Parole de vie et du Corps du Christ. «Aujourd’hui, ne fermez pas votre cœur mais écoutez la voix du Seigneur», lisons-nous dans le psaume du jour. Chacun de nous peut se poser ces questions : est-ce que j’ouvre suffisamment mon cœur à Jésus, à sa parole ? Est-ce qu’il peut s’installer dans ma vie aujourd’hui ? Sinon qu’est-ce qui me bloque ? Qu’est-ce qui l’empêche de prendre place dans ma vie de chaque jour?

Jésus libère

Par la puissance de sa parole Jésus a libéré  cet homme  qui était tourmenté par un esprit impur.  Un acte d’exorcisme qui étonne «Ils commande même aux esprits impurs, et ils lui obéissent».  Jésus touche les cœurs par son enseignement mais aussi apporte la libération ;  tout cela exprime, traduit  l’amour de Dieu pour nous. Aujourd’hui encore Jésus nous tend la main il veut nous libérer. Les tourments surgissent de diverses manières dans  notre vie spécialement en cette période  de crise mondiale engendrée par cette bactérie appelée Covid 19.  Ils peuvent se manifester sous forme de peur, d’inquiétude pour le futur (jusqu’à quand durera cette pandémie ?), d’angoisse ( est-ce que je n’aurai pas le covid malgré les précautions prises ?), sous forme de péché contre la charité, contre les autres, contre la morale.

 J’aimerais vous voir libérer de tout soucis, dit Paul aux corinthiens.

Au nom de notre foi sincère en Dieu qui peut tout arranger parce qu’il est le Maitre du monde, de l’assurance que Jésus veut nous libérer intégralement recherchons donc tout ce qui nous tourmente, nous bloque, nous empêche de vivre dignement comme baptisés pour l’offrir à Jésus pour que nous en soyons délivrés.

Seigneur Jésus, durant ton ministère en Palestine tu as opéré beaucoup de miracles : tu touchais les cœurs par tes enseignements, tu guérissais de toutes maladies, tu délivrais les gens des esprits mauvais. En un mot, tu les délivrais dans leur cœur, dans leur esprit et dans leur corps. En ce moment nous croyons et nous savons que tu es ici présent, libère notre âme de ses péchés, libère-nous de nos erreurs passées et présentes, de tout ce qui t’empêche de t’installer en nous.  Délivre-nous de nos maladies physiques et spirituelles, protège-nous contre tout ce qui est mal, contre toutes sortes d’épidémies. Amen.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

**

© 2020 Saint Louis des Français | Made by Communauté Saint-Louis-des-Français